Différentes méthodes de wet-folding

Tout ce qui a trait avec le papier mouillé
Eric Joisel
Status : Hors ligne

Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Eric Joisel » 03 avr. 2009, 19:57

Je trouve que ce message trouvé sur THE LIST est intéressant. Vous intéressera-t-il aussi ? En outre pour ceux qui ne sont pas aguerris dans cette pratique, ils peuvent peut être y trouver des pistes à essayer... Le gars dit en anglais : Je vois au moins 3 façons de réaliser un modèle en wet-folding, chacune ayant ses avantages et inconvénients.

1• humidifier la totalité de la feuille et la plier humide. Néanmoins se pose le problème, pour les modèles complexes, de la DURÉE du pliage. D'autre part il faudra connaître parfaitement la séquence de plis, pour la plier rapidement.

2• Plier la base à sec, aussi loin que possible, déplier complètement (!), humidifier complètement, replier la base et modeler les détails. Le fait de plier le modèle une 2e fois rend la séquence beaucoup plus rapide, et laisse donc plus de temps pour la finalisation avant que le papier ne sèche complètement

3• Plier la base à sec, aussi loin que possible, puis humidifier certaines parties du modèle que l'on veut travailler. Dans ce cas, il est un peu difficile d'humidifier toutes les couches d'un modèle complexe. De plus, la fixation dans le temps des modèles 3D risque d'être moins bonne.
________________________________________________________

Perso, je ne connaissais pas l'existence de la méthode N°2. Elle me semble un peu délirante, à trop fatiguer le papier, qui pourrait bien exploser. J'ai pratiqué au moins 5 années la méthode N°1, quand j'étudiais les modèles de Yoshizawa-senseï, puis plus tard avec mes 1ers masques, que je pliais en 3 à 400 grs ! (eh oui, j'aimais les matières épaisses !). La simplicité, ou du moins le petit nombre de plis, permettait cette méthode.

Depuis plusieurs années que je suis retourné au PUR papier (après pas mal d'années de sandwich, qui m'ont aidé dans l'improvisation), badigeonné au MC, j'ai définitivement (je pense) adopté la méthode suivante (à peu de chose près la 3), parfaitement adaptée aux Barbarians par exemple, qui me réclament env. 1 semaine de travail (si !) :
• badigeonnage au MC pour durcir mon papier, puis laisser sécher ;
• mesure de la grille box-pleating puis rainage à la pointe sèche - pour le pliage traditionnel, c'est aussi possible mais très chiant :mrgreen: ) ;
ceci permet une parfaite exactitude de la grille, ne pas faire de pré-creases inutiles, et "fatiguer moins le papier" ;
• pliage de toute la base à sec. Vu que pour un Barbarian, cette phase peut durer 2 ou 3 jours, c'est pratique de ne pas avoir à humidifier le papier :siffle: En outre, le papier est évidemment plus solide quand il est sec ;
• alternance pour toutes les parties le nécessitant de : modelage à sec - peindre au MC cette partie ou dans certains cas pulvérisation d'eau (WF) - séchage brutal au sèche-cheveux, histoire que la forme n'ai pas le temps de se modifier (ça brûle, mais c'est efficace) :D ;

ET VOUS, QUOI C'EST-Y, VOTRE MÉTHODE ??? :yipi:


___________________________________________________
I see at least 3 ways of approaching a model by wet folding, each of which seems to have potential drawbacks.

1) Dampen the complete sheet and fold the complete model. However, for complex models, you need to make sure you have a long strech of folding time available. You also have to know the sequence well and fold it quite quickly.

2) Dry-fold the base as far as possible, unfold completely, dampen the complete sheet, refold the base and finalize shaping and details. The refolding of the base is quicker since the creasing is done, leaving more time for details as the model dries. The potential problem is that the water may soak into the creases and make them weaker.

3) Dry-fold the base as far as possible and selectively dampen individual parts of the model as you finalize shaping and details. In this case, it might be difficult to dampen the inner layers of a complex or multilayer model. The rounding and shaping may not hold in place very well.

Which approach did you experiment, any favorite ?

Dominic
Modifié en dernier par Eric Joisel le 04 avr. 2009, 08:14, modifié 2 fois.

chatemhuem
Messages : 48
Enregistré le : 26 août 2008, 13:03
skype :
Localisation : Auvergne
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar chatemhuem » 03 avr. 2009, 22:24

En tant que grand débutant du wet folding, je préfère plier dans du papier pour aquarelle de environ 300 g/m2 que je mouille assez abondamment avant de plier. Du coup je plie des modèles assez simples et rapides entre autres ceux de Joszef Zsebe.

Bon l'avantage est que ce papier résiste très bien à l'eau et au triturage de mes gros doigts et puis en général le modèle est suffisamment sec pour que j'obtienne la forme définitive au bout d'une vingtaine de minutes sans avoir à faire de séchage particulier... tout en arrivant à obtenir de jolies courbures.

Bon, c'est ma méthode, un peu personnel sans doute, j'espère qu'elle ne sera pas trop insupportable auprès de vos oreilles de puristes....

Eric Joisel
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Eric Joisel » 04 avr. 2009, 02:58

L'idée étant de PARTAGER nos expériences, on ne va pas te critiquer ! :wink:

Avatar de l’utilisateur
Eikichi
Ori Sensei
Messages : 1772
Enregistré le : 27 mai 2006, 15:27
skype :
Localisation : Entre lacs et montagnes
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Eikichi » 04 avr. 2009, 13:13

J'utilise plutôt la 3e technique : je mouille les parties que je veux modeler quand tout est plié. Puis je donne la forme voulue en maintenant le tout avec ficelle, essuie-tout, morceaux de carton, pinces à linges, fil de fer... Tout dépend du modèle, du rendu désiré. Et je laisse sécher sur le radiateur ou à l'air libre au moins 24h00.

chatemhuem
Messages : 48
Enregistré le : 26 août 2008, 13:03
skype :
Localisation : Auvergne
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar chatemhuem » 04 avr. 2009, 23:57

Eikichi a écrit :J'utilise plutôt la 3e technique : je mouille les parties que je veux modeler quand tout est plié. Puis je donne la forme voulue en maintenant le tout avec ficelle, essuie-tout, morceaux de carton, pinces à linges, fil de fer... Tout dépend du modèle, du rendu désiré. Et je laisse sécher sur le radiateur ou à l'air libre au moins 24h00.

J'imagine que tu plie alors avec un papier relativement fin, peut être le papier peau d'éléphant,

Personnellement, je wetfolde dans du papier très épais car j'ai vraiment l'impression de modeler quelque chose, Je tord, j'étire le papier qui me répond par son élasticité puis sa plasticité. Si le modèle pouvait être déplié, la trame du papier serait certainement très déformée par endroit.

Je n'arrive absolument pas à prendre mes marques sur du papier moins épais, quelles sont tes sensations lorsque tu modèles certains détails à la fin du pliage ?
Cela ressemble t-il plus au modelage d'un sandwich ou observes tu les mêmes possibilités de déformation de la trame du papier ?

Avatar de l’utilisateur
Eikichi
Ori Sensei
Messages : 1772
Enregistré le : 27 mai 2006, 15:27
skype :
Localisation : Entre lacs et montagnes
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Eikichi » 05 avr. 2009, 15:00

Les papiers les + épais que j'utilise sont le peau d'éléphant et plus rarement le canson. C'est plus pour la mise en forme finale : on se rapproche effectivement du sandwich.

Avatar de l’utilisateur
argil
Ori Sensei
Messages : 2273
Enregistré le : 30 mars 2009, 00:10
skype :
Localisation : MARMANDE. A gauche après le pont
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar argil » 17 avr. 2009, 13:33

Eric Joisel a écrit :
[• mesure de la grille box-pleating puis rainage à la pointe sèche - pour le pliage traditionnel, c'est aussi possible mais très chiant :mrgreen: ) ;


Quel genre de pointe utilise tu ? Je suis trés intéressé par la réponse car plus les modèles auxquels je m'attaque sont complexe et plus la grille est fastidieuse à plier alors cette technique peut me permettre de gagner beaucoup de temps :cc:

Eric Joisel
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Eric Joisel » 17 avr. 2009, 14:55

argil a écrit :Quel genre de pointe utilise tu ?


En ce qui me concerne, je suis pauvre et vieux (et réciproquement :mrgreen: )
Ça signifie que j'ai pris ce qui me tombait sous la main (!), et que je m'attache à mes outils.
Une fois choisis, je ne les lâche plus. En l'occurrence il y a bien longtemps,
j'ai acheté un outil pour étain repoussé, constitué par :
• un manche en métal ;
• l'outil lui-même qui vient s'enfoncer dans le manche (une tige plus fine) ;
• cette tige s'affine encore dans ses derniers centimètres pour devenir une petite boule,
d'un peu plus de 1mm de diamètre. Ça ressemble aux outils avec lesquels on posait les "Letraset".
(du temps où il y avait encore des êtres humains et des dinosaures...) :lol:

On doit trouver ça dans n'importe quel magasin de travail manuel pour le grand public.
Si tu as ODS de Robert Lang, je crois me rappeler qu'il y parle aussi de rainage de ce genre.
Attention quand même : on peut transpercer le papier en appuyant trop fort,
ne pas retrouver le rainage en appuyant pas assez. Eh oui, nobody is perfect !
Sous la feuille, j'utilise ma planche (verte) à découper, qui est ni trop dure ni trop molle.

Avatar de l’utilisateur
argil
Ori Sensei
Messages : 2273
Enregistré le : 30 mars 2009, 00:10
skype :
Localisation : MARMANDE. A gauche après le pont
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar argil » 17 avr. 2009, 22:35

Merci beaucoup de ta réponse.

Je viens d'acheter un plioir que je commence à tester, pour l'instant ça a l'air pas mal.

Avatar de l’utilisateur
Dahut
Ancien
Messages : 284
Enregistré le : 09 juin 2009, 22:50
skype :
Localisation : Paris
Status : Hors ligne

Re: Différentes méthodes de wet-folding

Messagepar Dahut » 09 juin 2009, 23:50

J'ai plusieurs manières de procéder en wet-folding, suivant le papier et le type de modèle :

-Avec de la peau d'éléphant, je plie à sec au début, et je commence à mouiller quand il commence à y avoir trop d'épaisseur à plier, ou bien quand je commence à plier des petits détails ou des parties en volumes. Vu que ça sèche trèèès vite (surtout en été), je suis en permanence en train de vaporiser la partie que je plie.

-Avec du kraft fin (64 ou 72g), je plie à sec, et quand j'arrive au stade ou j'ai trop d'épaisseur et que le modèle s'ouvre tout seul j'humidifie tout, je laisse sécher une nuit sous un tas de livre, puis je finis en humidifiant à chaque fois la partie que je plie (ce qui permet de ne toucher qu'à une seule partie du modèle, sans risquer de déformer par erreur le reste qui est sec).
En particulier pour du box-pleating, je commence à plier la base à sec, j'arrive alors à un accordéon qui à naturellement tendance à s'ouvrir pour atteindre une épaisseur de 5cm pour une feuille de 50cm, j'ouvre à moitié pour facilement accéder à toute la surface de la feuille, je vaporise abondament, je referme la base et je mets sous presse. 12h plus tard, je mets en forme en humidifiant à chaque fois la partie que je travaille. (En gros, ça donne un hybride entre les méthodes 2 et 3 du texte traduit par Eric)

-Avec du kraft épais (125g), je mouille avant de commencer à plier et je ne marque pas les plis à fond (sinon les plis se marquent beaucoup trop sur ce papier, ça le fragilise et je pense que ça gène pour la tenue finale), puis j'humidifie régulièrement la partie que je plie.

En règle générale, j'ai tendance à ne mouiller que la partie que je plie, quitte à régulièrement ouvrir une série de plis (en particulier en box-pleating) pour pouvoir mouiller toutes les épaisseurs (par exemple quand il faut plier un bras ou une patte avec une quinzaine d'épaisseur de papier en 110 ou 125g...). Pour ça j'utilise un petit vaporisateur (~15 cm de haut) très pratique, à l'origine conçu pour le milieu hospitalier, pour vaporiser du désinfectant sur le mobilier des chambres de malade pour le ménage.
Ma page flickr


Retourner vers « Wet folding »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré