Température de l'eau

Tout ce qui a trait avec le papier mouillé
Avatar de l’utilisateur
Forest
Ori Master
Messages : 872
Enregistré le : 13 oct. 2006, 01:48
skype :
Localisation : USA
Contact :
Status : Hors ligne

Température de l'eau

Messagepar Forest » 09 févr. 2008, 22:16

Y a t'il une gamme de température optimale pour le wet folding? J'utilise en général de l'eau légèrement tiède, en trouvant qu'elle rend l'humidification plus efficace, mais c'est peut-être juste un effet "placebo", c'est pourquoi je voulais avoir vos avis. ^^

Eric Joisel
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Eric Joisel » 09 févr. 2008, 22:45

La poudre de MC se dilue bien mieux à l'eau tiède ou chaude que froide.
Mais pour le wet-folding, je n'ai jamais entendu parler d'eau chaude.
Ce serait donc juste une impression ? Ou ça aurait éventuellement un impact sur CERTAINS papiers ?
Je te conseille de lire (ou relire) les textes de Michael Lafosse dans son dernier livre...
...de toute façon, ce ne sera pas du temps perdu. Et toi qui lit sûrement l'anglais avec facilité, tu pourrais nous faire part de ce que tu as appris. :wink:

Avatar de l’utilisateur
Forest
Ori Master
Messages : 872
Enregistré le : 13 oct. 2006, 01:48
skype :
Localisation : USA
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Forest » 09 févr. 2008, 23:14

:D
Je prends bonne note de ton conseil, et je vois ça. Je ne sais pas quand, mais je vois ça. ^^ Et je vous tiens au courant.
Aurais-je inventer l'eau chaude? ;)

Eric Joisel
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Eric Joisel » 10 févr. 2008, 09:06

Forest a écrit :Aurais-je inventer l'eau chaude? ;)

Ensuite, tu pourras passer au fil à couper ...le papier ! :wink:

Thierry Eléore
Ori Master
Messages : 325
Enregistré le : 07 mars 2007, 12:21
skype :
Localisation : France sud
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Thierry Eléore » 10 févr. 2008, 09:59

La logique voudrait que plus l'eau est chaude plus on assouplit la colle contenue dans le papier. Sans rien affirmer, je pense la tempèrature de l'eau doit influer sur la mobilité des fibres dans le papier. AUrèle est le plus expert d'entre nous sur le sujet mais il oeuvre pour le forum dans un domaine moins origamique mais trouvera-t-il le temps de nous éclairer. :bow: :bow:

Dave Brill, dans "brilliant origami", consacre une page au wet folding, sans précision sur la température de l'eau.

Lionel Albertino conseille de l'eau très chaude dans "Safari origami" sans plus d'explications. Il y consacre une page à détailler sa technique. Il dit avoir découvert le wet folding grâce au livre de Dave Brill.

Roman Diaz semble utiliser une technique similaire à Albertino et Brill pour l'humidification (origami para interpretes). Par contre, il utilise pour la phase de séchage, non moins importante, une technique qui lui est personnelle: il séche à la flamme d'une gazinière! Il évoque même des techniques de séchages au four traditionnel ou au micro-ondes! :grrr: :shock:


Forest si tu n'as pas encore lu cette traduction d'un texte du Maître Yoshizawa tiré de "Origami, living nature" sur le Wet folding, voilà le lien.

Je ne sais pas si une traduction de ce texte en français existe mais elle me permettrait d'éliminer l'approximation de mon anglais. Une traduction doit-elle être autorisée par Mme Yoshizawa?

Eric Joisel
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Eric Joisel » 10 févr. 2008, 10:32

Thierry Eléore a écrit :Une traduction doit-elle être autorisée par Mme Yoshizawa?

Je doute que Mme Yoshizawa ait le temps de venir lire nos posts en français. No problemo donc. :wink: Faites des recherches, ça n'est jamais du temps de perdu. Mais même en imaginant que l'eau chaude ait une influence, elle est à mon sens très MINEURE, et ne vaut pas le coup de s'emm...

Avatar de l’utilisateur
Forest
Ori Master
Messages : 872
Enregistré le : 13 oct. 2006, 01:48
skype :
Localisation : USA
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Forest » 10 févr. 2008, 11:15

Bon, ma question est apparemment pas si bête que ça vu qu'elle fait réagir. :D
Merci beaucoup pour toutes vos informations, je vais me pencher la dessus!!!!

Thierry Eléore
Ori Master
Messages : 325
Enregistré le : 07 mars 2007, 12:21
skype :
Localisation : France sud
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Thierry Eléore » 10 févr. 2008, 11:56

La traduction du texte n'a pas d'intérêt pour l'utilisation ou non d'eau chaude mais pour la "philosophie" du pliage qu'elle insuffle. On y parle me semble-t-il de rythme du pliage, de préférer, quand c'est possible, de plier à mains levés,... Ma connaissance de l'anglais me permet personnellement de comprendre le sens du texte, globalement, mais certaines lacunes m'obligeraient à sortir le dictionnaire pour mieux comprendre le texte. Un texte bien traduit en français me serait bien profitable et je suppose que beaucoup d'entre nous en profiterait aussi.

Avatar de l’utilisateur
Forest
Ori Master
Messages : 872
Enregistré le : 13 oct. 2006, 01:48
skype :
Localisation : USA
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Forest » 10 févr. 2008, 21:03

Il semblerait que commence à se profiler une demande de traduction... ;)
Je ne sais pas si j'ai le temps pour l'instant, mais je vais tenter de me pencher dessus un peu plus tard. ^^

philippem
Messages : 9
Enregistré le : 08 janv. 2004, 11:06
skype :
Localisation : Metz
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar philippem » 22 févr. 2008, 15:00

Je ne suis pas un expert ni en anglais, ni en origami, mais voilà une traduction. Elle est un peu littérale mais elle reflète tout de même le texte original.
J'ai supprimé les légendes des photos.
Si vous pensez que cela ne respecte pas les droits de l'auteur, je supprime la traduction
2 Comment Plier
[Humidifier le papier]
Avant le pliage, ajustez le taux d'humidité en humidifiant le papier.
Humidifiez de façon à ce que l'eau se répartisse de façon égale sur chaque fibre du papier

La méthode diffère en fonction de l'épaisseur du papier, le revêtement, s'il s'agit d'un papier occidental ou japonais ainsi que de la saison et de l'humidité ambiante. Normalement, vous placez le papier sur un bureau ou une table et recouvrez le papier avec une serviette bien essorée et vous laissez reposer un moment. Parfois, vous pressez une serviette humide sur le papier, ou pour les papiers durs, vous transférez l'humidité en essuyant le papier. On peut classer les papier occidentaux et japonais en papiers verticaux et papiers horizontaux, vous déplacez votre main le long du grain du papier. C'est-à-dire, vous suivez la direction de la fibre verticale du papier.

Quand le papier est épais ou dur, vous utilisez un vaporisateur ou enfermez le papier dans un sac en plastique (vinyl) après l'avoir humidifié avec une serviette, et vous le laissez une nuit entière. Généralement , les papier occidentaux durs demandent plus d'humidité que les papiers japonais épais avec un revêtement qui ne nécessitent pas un temps de pause trop long après l'humidification

[Pliage]
Pour chaque partie sur laquelle vous travaillez, vous créez un rythme lors du pliage. Quand vous réussissez à créer le rythme vers le pli suivant, le papier prend vie.

Sur les photos, les plis de base ne sont pas réalisés de façon séquentielle mais pliés d'un coup après avoir marqué les plis. Le papier est posé sur la table quand les plis sont marqués, mais après le pli de base, les plis suivants sont faits en tenant le papier dans les mains. Cela dépend de la taille et de l'épaisseur du papier, mais si la taille le permet, il est préférable de tenir le papier à la main une fois que la forme de base est réalisée.
En pliant dans vos mains, vous éviterez les plis inutiles et de touchez les parties qui doivent être laissées tranquille, et vous créerez le rythme dont j'ai parlé auparavant.

Il va sans dire qu'il est important d'être conscient des caractéristiques du sujet sur lequel vous travaillez, comme les caractéristiques d'un pigeon, si vous pliez un pigeon. Vous devez toujours être conscient de tous les "objets/évènements" et observer attentivement et prendre des notes mentalement. Aussi vous devez tenir compte de l'élasticité du papier à l'arrivée quand vous pliez.
Mais ces sujets ne sont pas quelque chose que vous pouvez apprendre en lisant.
La chose la plus importante et de plier constamment pour ne pas perdre la forme. Souvenez vous aussi, de ne pas devenir vaniteux, mais de plier avec humilité. Considérer le papier comme "sien" est une idée audacieuse. Vous devez approcher le papier avec humilité, demandez lui de vous laisser travailler avec lui, et le traiter avec affection. Le but ultime est de plier sans être conscient de soi même.


[Finition]
Quand vous avez fini le pliage, vous pouvez observer la travail et faire de petits ajustements et affiner la forme pendant que le papier sèche.
Sur les photos, la pièce est finalisée en ajustant le centre de gravité et en arrondissant les pieds pour leur donner l'apparence de serres.

Au-delà des détails, il est nécessaire d'ajuster la déformation due au travail.
Comme je l'ai signalé dans la section "Humidification du papier", le papier possède un grain, avec deux directions : verticale et horizontale, donc une déformation apparait toujours lors du séchage. Et bien qu'elle apparaisse toujours, il n'est pas possible de l'anticiper et de la compenser auparavant.

Mais si les ajustements sont excessifs, cela va au-delà des limites et vous perdez le sentiment de l'origami, il est donc nécessaire de trouver un équilibre. En apprenant la technique du "pliage", il est possible d'exprimer un certain nombre de détails en n'utilisant que ses mains. L'utilisation d'outils comme des pinces à épiler ne doit être permise qu'un fois que vous avez acquis la certitude de pouvoir le faire juste avec les mains.

Website content and design ©2000-2008 Gilad Aharoni. All rights reserved


Thierry Eléore
Ori Master
Messages : 325
Enregistré le : 07 mars 2007, 12:21
skype :
Localisation : France sud
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar Thierry Eléore » 22 févr. 2008, 15:54

Merci Philippem,

Je dois dire qu'il reste quelques aspects du texte que j'ai du mal à interpréter:

-Yoshizawa parle de papiers verticaux et horizontaux: il ne me semblait pas que le papier fait main avait une orientation, à part peut-être celle du tissage du tamis?

- Il parle aussi de rythme lors du pliage: qu'est-ce que ça peut être. Sans doute, seule, la pratique du wet-folding me donnera la réponse ou encore la traduction du japonais à l'anglais a modifié le sens des propos de Yoshizawa Sensei?

philippem
Messages : 9
Enregistré le : 08 janv. 2004, 11:06
skype :
Localisation : Metz
Status : Hors ligne

Re: Température de l'eau

Messagepar philippem » 23 févr. 2008, 20:57

Je ne sais pas pour les papiers faits main, mais pour les papiers industriels, certaines caractéristiques dépendent du sens. Je travaille dans une société qui utilise beaucoup de papier (plusieurs dizaines de tonnes par jour) et les valeurs de résistance à la tension sont données dans le sens machine (celui de la bobine)et dans le sens travers. Pourtant au début, les fibres ne sont pas orientées, mais la lamination du papier oriente ensuite les fibres du papier.
Pour les papiers faits main, je pense que la façon dont pâte est étalée sur le tamis peut sans doute aussi favoriser une orientation des fibres.

Quant au rythme du pliage, c'est une sensation que j'ai eu la chance d'éprouver, même pour des pliages simples. Quand tu connais bien un pliage, tu ne fais plus d'effort pour penser à l'étape suivante, mais elle s'enchaine naturellement. Cela devient un peu comme une danse, un pas de deux, entre tes mains et le papier.
J'ai hésité à traduire rythme par danse, car c'est un peu ça non, la danse, des mouvements en rythme. Mais pour être honnête, je pense que je suis trop peu expérimenté pour en parler réellement
C'est vraiment ce qui me fait aimer le pliage.


Retourner vers « Wet folding »

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré